Le Digital Circle à la découverte de quatre nouvelles start-up romandes

Le second meet-up de 2016 réunissant les acteurs romands de l’innovation digitale s’est tenu  à l’EPFL. Les jeunes pousses Gmelius, Saleswings, Cyberhaven et Olympe ont présenté en détail leurs solutions avant d’échanger dans un cadre convivial avec le Digital Circle.

 

This slideshow requires JavaScript.

Fin septembre 2016, le Digital Circle a découvert quatre startup romandes à l’EPFL. Directeur de l’Innovation Park, Jean-Philippe Lallement a souhaité la bienvenue aux CIO, soulignant les valeurs communes des deux initiatives: «Nous travaillons à toujours mieux mettre en connexion les grandes entreprises et les start-up.»

Respectivement CEO et CMO de Gmelius, basée à la Fongit (Genève), Florian Bersier et Vincent Cassar ont ouvert les feux en exposant leur solution permettant d’enrichir Gmail de fonctionnalités pro, telles que les envois programmés, les réponses préconfigurées, l’impression propre ou l’envoi de libellés. Ils ont fait place à Philip Schweizer, CEO et cofondateur de SalesWings, basée à l’Innovation Park. Le jeune entrepreneur a détaillé les atouts de sa solution s’intégrant aux CRM du marché pour qualifier les leads à partir du tracking de leur activité web. La douzaine de CIO présents ont ensuite suivi avec attention la présentation de Cyberhaven. COO et cofondateur, Cristian Zamfir a dévoilé les caractéristiques de la solution de sécurité imaginée par cette spin-off de l’EPFL, se proposant de protéger les informations plutôt que les terminaux via la création d’un espace sécurisé virtuel autour du document et de l’application qui sert à l’ouvrir. Egalement basée à l’Innovation Park, Olympe propose une plateforme de développement collaboratif code-less qui, a expliqué son CEO Laurent Chatelanat, permet d’utiliser et de tester l’applicatif en cours de développement.

Sortir du cadre quotidien

CIO du Digital Cricle et jeunes entrepreneurs se sont ensuite déplacés de quelques centaines de mètres vers le Starling Hotel, pour passer à la partie conviviale de la rencontre. Les responsables des start-up ont confié à l’unisson que le dîner avec les CIO constituait sans conteste l’un des points forts de ces rencontres. Trois nouveaux membres du Digital Circle participaient à leur première meet-up. George Renaudet, CIO de Retraites Populaires: «Ces rencontres sont très rafraîchissantes. Cela permet de sortir de notre cadre et de voir qu’il existe une richesse locale extraordinaire en matière d’innovation.» Thierry Müller, CIO d’Unilabs, se réjouit d’avoir rejoint le Digital Circle: «C’est motivant de pouvoir rencontrer d’autres CIO et de sortir de mon environnement quotidien». Isidore Chirichiello, CIO de TAG Aviation Europe, enchaîne: «De mon point de vue l’atout phare de la plateforme vient de la confrontation entre le monde de l’entreprise et celui des start-up. C’est très intéressant de découvrir autant d’idées innovantes et de pouvoir mesurer leurs potentiels.»